Adresse
/
Téléphone
Épée Normandie Excellence
Ensemble allons plus loin
 
 
 
 
 
 

Benoit Fretard : "un médaillé olympique à l'ENE"

Si la #TeamENE est privée de compétitions depuis un an, en coulisse le travail continue. En ce 1er avril 2021, le structure de haut-niveau lexo-caennaise est fière de pouvoir annoncer l'arrivée d'un médaillée olympique au club la saison prochaine. 
 
Après avoir connu les joies d'une année au plus haut niveau national (2017-2018), la #TeamENE a connu deux saisons compliquées sur le plan sportif par équipe et une redescente en Nationale 3. Soucieux d'apporter une expérience supplémentaire à ce groupe très jeune, Benoît Fretard, président de la structure et entraîneur, a profité de cette longue période sans compétition pour bâtir un nouveau projet sportif. "Nous avons la chance d'avoir plusieurs jeunes escrimeurs prometteurs" reconnaît-il. "Il nous manque cependant un tireur d'expérience capable de les accompagner et de gérer les moments difficiles sur la piste". 
 
Outre Nathan Fougy (actuellement 8e national), il fallait à l'ENE un tireur capable d'apporter son expérience du plus haut niveau pour accompagner nos jeunes dans leur progression. "On a pris le temps de réfléchir en interne sur le profil de personne que nous souhaitions. Un escrimeur de renom, avec un palmarès international mais capable de s'intégrer à la vie normande et à notre envie de faire rayonner notre territoire" poursuit notre président. "Nous sommes maintenant assez avancé dans les négociations pour dire que nous avons trouvé ce tireur. Il aura un rôle de capitaine de route mais ce sera bien un médaillé olympique à l'ENE".
 
Si pour l'instant  l'identité de l'escrimeur n'a pas été encore révélée, il ne fait aucun doute que son arrivée prochaine motive déjà nos escrimeurs qui s'adaptent au quotidien aux mesures sanitaires pour s'entraîner au mieux. A moins que tout cela ne soit qu'un poisson d'avril...
 
Photo : Benoît Fretard / @ Escrime Lisieux
 

Junès Lechevalier-Boissel, premier remplaçant pour les "Monde"

Junès Lechevalier-Boissel, caennais U17 de la #TeamENE a été retenu pour les championnats du Monde au Caire (Egypte) qui auront lieu du 7 au 12 avril prochains. Faute d'accord de la part du Ministère, il ne pourra pas s'y rendre.
 
Comme pour beaucoup de sports en France, cette année il faudra faire l'impasse sur les épreuves internationales à cause de la COVID-19 pour les catégories jeunes. L'escrime ne fait pas exception à la règle. Le Ministère des sports n'a pas donné son accord au groupe U17 France d'aller disputer les championnats du Monde au Caire dans un mois. Une petite déception pour la #TeamENE puisque Junès Lechevalier-Boissel avait été retenu par le sélectionneur français.
 
Junès Lechevalier-Boissel a déjà connu la joie d'un grand rendez-vous international. En 2019, le caennais avait participé aux Jeux Mediterranéens et pris la 5e place. Premier remplaçant de la sélection française cette année, il serait parti aux "Monde" en cas de blessure d'un des quatre tireurs titulaires. Une belle récompense pour celui qui, malgré sa troisième place au classement national, doit s'entraîner chez lui où son sous-sol a été transformé en salle d'entraînements, faute de statut de sportif de haut-niveau. 
 
Désormais le caennais, à l'image de tout le groupe ENE, continue de se préparer en s'adaptant aux contraintes sanitaires du moment. Tous espèrent pouvoir disputer les championnats de France prévus fin mai. Seulement si la situation le permet... 
 

Les réactions : 

Benoit Fretard :
"Junès était au regroupement national de Talence en octobre et a montré ses qualités par équipe l'an dernier en coupe du Monde. 
Cette sélection est positive dans cette période particulière. Il a été retenu sur son potentiel car il n'y a pas eu de compétition depuis un an maintenant. Elle récompense son travail durant cette saison particulière. Cela reste très encourageant pour la suite même s'il n'est encore que U17 et que la route est encore longue vers le haut-niveau en senior."
 
Junès Lechevalier-Boissel : 
"Je suis rempli de joie de cette première sélection. C'est le résultat de mon investissement et cela me motive à continuer à me battre malgré cette période compliquée. 
La période est frustrante car avec mon classement national, j'espérais pouvoir faire le circuit européen cette saison. J'essaie de ne pas perdre espoir d'une reprise au printemps mais je m'adapte. Je prépare l'avenir pour intégrer rapidement le Top20 en U20 dès l'année prochaine".
 

L'ENE & CAMEMB'R s'associent !

Benoît Fretard, président de la #TeamENE, et Alexandre Motte de l'agence de communication sport, CAMEMB'R ont signé, en cette semaine de fin novembre 2020, un partenariat pour le reste de la saison 2020-2021.
 
L'Epée Normandie Excellence poursuit son développement. La structure lexo-caennaise qui a fêté ses 5 ans en septembre dernier a franchit une nouvelle étape cette semaine en officialisant un partenariat avec l'agence de communication sport, CAMEMB'R. Si la période n'est pas la plus facile pour un club qui a dû stoppé toute activité en physique, la team ENE a souhaité montré par cette signature qu'elle continue de s'agrandir et prépare déjà la reprise des entraînements dans un premier temps puis des compétitions ensuite avec un important travail en coulisse. 
 
Désormais, l'agence CAMEMB'R accompagnera le rassemblement normand dans sa communication, ses relations presse et sa recherche de partenaires. Pour les deux entités, ce rapprochement ne pouvait que faire mouche. "A CAMEMB'R, nous avons à coeur d'accompagner le sport amateur. La #TeamENE a un beau projet à promouvoir et à valoriser auprès de futurs partenaires. C'était logique de leur apporter notre aide" souligne Alexandre Motte. De son côté, notre président Benoît Fretard précise : "L'Epée Normandie Excellence continue son développement avec ce partenariat. Nous souhaitons proposer plus d'individualisation dans l'entraînement et la formation de nos escrimeurs. Cela passe par un renforcement de nos moyens financiers et humains. L'arrivée de CAMEMB'R répond à cette logique." Le début d'une belle aventure !
 

Un masque, un Gant, une distance : la rentrée de l'ENE

Ce mardi 25 août, L’Epée Normandie Excellence, le rassemblement lexo-caennais lance sa sixième saison à la salle d’armes de la Haie Vignée à Caen. Une rentrée qui était attendue avant une saison qui s’annonce déjà particulière.
 
Confinés depuis mars, les escrimeurs de l’ENE avaient pu retrouver les épées fin juin, histoire de remettre en marche les bonnes habitudes avant une réelle rentrée ce lundi. Toute la semaine, les 23 membres du collectif se retrouveront pour ce premier stage de rentrée, axée sur la préparation physique. « Avec la COVID-19, nos championnats de France initialement prévus en mai et juin ont été reporté en novembre et décembre. Il faudra bien préparer ces épreuves » explique Benoît Fretard, président de la structure créée à l’été 2015. En ligne de mire, le championnat de France senior à Epinal les 28 et 29 novembre où l’équipe fannion de l’ENE jouera son retour en Nationale 2. « Nous pourrions avoir la chance de connaître deux remontées en une seule saison. Nous mettrons l’accent autour de cet objectif comme le numéro 1 du club » poursuit Maître Fretard. Evoluant au plus haut niveau, la Nationale 1, lors de la saison 2017-2018, les tireurs normands ont connu depuis des déconvenus qui les ont retrogradés en Nationale 3 cette saison. Désormais le #TeamENE veut retrouver son rang.
 
Nathan Fougy et l’international

Dans sa quête, il poura compter sur son fer de lance, Nathan Fougy. L’international normand fait parti depuis deux ans des meilleurs français (8e national) et sera une valeur sûr de l’effectif bleu et blanc. « Nathan a travaillé sérieusement depuis le confinement. Même si on ne sait pas de quoi sera faite sa saison internationale, on pourra compter sur lui ». Car si le calendrier national a été dévoilé, le calendrier international reste une interrogation. « Nous avons plusieurs escrimeurs qui ont des visées internationales cette année. Nathan en senior, mais également des plus jeunes en M20 et M17. Il faudra qu’ils soient prêts à répondre présent dès que le circuit international sera dévoilé ». En Normandie aussi, on se prépare à une saison qui s’annonce déjà pas comme les autres.